Je suis fascinée par la richesse culturelle de l’Afrique

Et c’est pourquoi je suis écoeurée de voir toujours (ou presque) passer des images négatives ou clichées (les photos des animaux sauvages, les famines, etc...) de notre tendre Afrique.

Les pays africains sont plein de belles histoires pleines d’humanité et d’humour qu’on ne peut lire ni voir nulle part ailleurs.

C’est pour ces histoires, que j’avais décidé de tout quitter pour qu’ensemble, on puisse enfin rétablir la vérité sur notre cher et tendre continent.

Quand je dis que nos bijoux ont une histoire, je parle des parcours de vie extraordinaires et inspirants qu’il y a derrière chaque bijou

Prenons l'exemple d'un de mes bijoux préférés : le Madiba

Je l’ai expédié le Madiba, à plus de 500 femmes, en France et dans les DOM-TOM !

Et si je réalise chaque expédition avec le sourire, c’est parce que derrière chaque Madiba, il y a le visage de Mama Mamdima qui me vient en tête.

Mamdima, ce sont les petites mains de fée derrière ces bijoux Ikhaya Mossy

Notre SuperMama : Mamdima

Mamdima, c’est le courage personnifié. Elle est souriante et très expressive alors qu’elle n’a pas eu la vie facile :

  • Elle a perdu ses parents à l’âge de 15 ans.

  • Elle a été obligée de quitter son village pour la ville et tenter de survivre seule, dans la ville de durban dans les années 70.

  • Elle a cherché du travail pendant longtemps.. Elle n’a rien trouvé.

  • En 1970, elle a finalement décidé de s’acheter un petit stand sur la plage pour vendre des bijoux en perles que sa maman lui avait appris à faire.

Elle a donc 48 ans d’expérience ! Cela fait 48 ans que Mamdima confectionne des perles pour rendre belles des femmes et transmettre sa culture. .

Mais Mamdima c’est aussi une mère ordinaire de famille, qui a perdu l’une de ses filles il y a quelques années et qui a la garde de ses petits enfants aujourd’hui. À voir son sourire, on ne pourrait jamais deviner son histoire difficile.

Son objectif est de transmettre sa culture toujours avec le sourire et de pouvoir offrir une éducation à ses petits enfants.

C’était donc une évidence pour moi de faire appel à elle et ses soeurs pour la confection de nos premiers bijoux.

Une collaboration pas si facile que ça au début !!

Au début, elle a refusé de confectionner les colliers Madiba.

“Non, on ne va pas y arriver Aminata !”

C’était tout nouveau pour elle. Pendant 48 ans, elle n’avait jamais créé autre chose que des bijoux traditionnelles sud-africains

Elle avait peur : c’était la première fois qu’on lui demandait de sortir de sa zone de confort.

Or, je voulais créer un bijou africain qui soit intemporel. Un bijou qui s’inspirait de notre best seller : le collier ndébélé; mais en beaucoup plus épais, très épuré, très résistant et qui a du caractère.

Je voulais d’un bijou qui allaient pouvoir suivre nos ambassadrices Mossy pendant des années et toujours susciter le même effet “Waouh” en l’arborant. Pour convaincre Madiba, je lui ai dit :

“Si on n’y arrive pas, c’est pas grave, on va ré-essayer jusqu’à obtenir un bijou différent et UNIQUE”

Mais on l'a fait !

On a fini par le créer en une semaine en travaillant main dans la main. C’était notre toute première création commune et c’est un super souvenir.  

Quelques semaines après notre premier lancement, j’ai montré à Mamdima les photos envoyées par les ambassadrices Mossy et c’était magique de voir son bonheur et son émotion !

Elle n’en revenait pas de voir que  ses bijoux étaient portés aux 4 coins du monde et que des personnes en France connaissait son existence.

J’espère que l’histoire de Mamdima vous a plu ! J'ai voulu la prendre en exemple pour ce Manifeste, car elle illustre parfaitement notre mission.

J’ai pris beaucoup de plaisir à rédiger ce texte : l’Afrique, c’est aussi ça !

Aminata Ndiaye