Si tu veux être belle il faut que tu sois plus claire ma cherie

IKHAYA MOSSY

J’avais 16 ans quand ma vie a changé.

La belle époque

Depuis toute petite je me suis toujours sentie  belle [ce n'est pas prétentieux], j’avais la peau foncée,on disait de moi que j’étais atypique, d’ailleurs j’étais souvent en haut de la liste des filles les plus belles de la classe,vous savez le genre de liste que les filles aiment faire en classe.

Au lycée, je sortais avec ceux qu’on appelait les  BG...car à  cette époque, les garçons  ne courraient pas après les filles pour leur couleur de peau, mais plus par affinité.

Mais à cette époque les filles étaient déjà dans la comparaison [dark skin / light skin] donc j’essuyais beaucoup de critiques de la part des filles claires et métisses dans mes établissements scolaires « pourquoi tu sors avec elle, elle est moche, je ne comprends pas, elle est trop noire etc… d’autres voulaient même me frapper [bon la vérité j'ai la bouche hein mais je ne savais pas me battre].

Bref à cette époque j’avais du succès

Le jour où tout a bascule

Ce dimanche comme tous les dimanches une tante à moi était venue passer la journée à la maison. Laissez-moi vous la décrire, elle était  fine, belle et claire de peau, je l’admirais car elle était tellement drôle, tellement gentille, joviale bref vous l’aurez compris c’était ma tata préférée.

Ce jour là, elle me lâcha une phrase qui me hantera durant des années  « Si tu veux être belle il faut que tu sois plus claire ma chérie ».

Ce jour là, toute ma confiance avait été remise en question

Ce jour là. J’ai commencé à m’intéresser au regard des autres

Oui ce jour la, je voulais être claire et belle car c’était le conseil de ma tata préférée.

Durant 15 ans, j’ai fait le marathon des crèmes éclaircissantes, je traînais sur des forums nuits et jours, je dépensais des sommes folles pour être claire.

J’étais enfin rentrer dans le clan des filles claires mais personne ne me disait que j’étais belle. Non personne, même pas ma préférée.

Quand je souhaitais arrêter, ma psychose me rappelait toujours cette phrase « ma chérie si tu veux être belle, n’oublie pas hein… ».

Le temps faisant j’ai perdu de vue ma tante...mais 15 ans plus tard

J’ai revu ma tata préférée, à une fête de famille elle était là toujours aussi belle et avait eu des enfants  dont une qui avait 14 ans d’une beauté incroyable et devinez quoi ? Cette dernière était foncée de peau. Amnésie ou maturité je ne saurai le dire car elle m’a vanté la beauté de sa fille

Elle: « je ferai tout pour que jamais ma fille ne s’éclaircisse la peau regarde comment elle est belle ».

Moi dans tête « Oui, vénéré maîtresse elle est très belle »

La naissance de mes enfants  a changé ma vie

Il m’a fallu 15 bonnes années  pour me rendre compte que la beauté ne résidait pas dans la carnation de peau. J’ai eu ce déclic à la naissance de ma première fille. Je ne veux pas qu’elle gâche son existence à se demander est-ce qu’elle est belle pour les autres

La phrase de la beauté intérieur je n’y ai jamais cru car mon miroir ne me le montre pas, mais celle de l’amour de soi oui, car sans ça on est rien.

Quels conseils donnerais-tu?

Valorisez vos enfants dès la naissance ce n'est jamais trop de leur dire « tu es belle ma fille/fils chaque seconde de la journée, car l'estime de soi passe aussi par le regard des parents.

Montrez lui des images positives de filles/garçons qui leur ressemblent. 

Une figure masculine peut avoir un rôle très particulier dans l'estime de soi d'une petite fille.

Chaque beauté est unique celle qui te dira le contraire demande toi si finalement elle ne te rejette pas son propre mal être.

Pour recevoir plus de témoignages inscris-toi ici

Boutique de mode africaine: www.ikhayamossy.com

Ajouter un commentaire